Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean François Marie Cousquer

est né le 13 mars 1876 à Guimiliau (Finistère (29))

Fils d’Yves Marie, cultivateur, et de Marie Françoise Le Gall, ménagère, Jean François Marie naît le 13 mars 1876 au domicile familial de Guéléguer à Guimiliau (29), commune connue notamment pour la beauté de son enclos paroissial édifié aux XVIe et XVIIe siècles et groupant comme en un essaim : arc de triomphe, clocher, ossuaire, grand porche, église (avec baptistère, tribune des orgues, chaire, retables), sacristie, chapelle funéraire et cimetière.

En compagnie de ses frères et sœurs (Jean Baptiste, Jean Marie, Jean François Louis, Marie Louise Yvonne, Hervé François Marie et Yves Baptiste Marie), il passe son enfance dans la petite ferme familiale et suit sa scolarité à l’école de son village natal.

Jean François Marie est incorporé le 8 octobre 1890 à l’école des mousses sur le vaisseau "Austerlitz" où, durant dix-huit mois et tout en consolidant ses acquis scolaires, il acquiert la formation, militaire et maritime, au métier de marin.

A l’issue, pour parfaire cette formation, il embarque pour de courtes périodes sur le cuirassé "Duguesclin", les frégates cuirassées "Friedland", "Colbert" et "Trident", le garde-côte "Indomptable" avant son admission au cours de fusilier à Lorient le 28 novembre 1893.

Il obtient le brevet de spécialité le 1er juin 1894, rallie cinq jours plus tard le cuirassé "Brennus" de "l’Escadre de la Méditerranée", est nommé matelot de 2e classe le 13 septembre de la même année puis 1re classe le 1er octobre 1895.

Après plus de trois ans à bord et un séjour au "2e Dépôt" à Brest, il est muté sur le cuirassé "Hoche" en février 1898. Ce bâtiment connaît une fortune de mer en échouant le 13 mai 1898 à Quiberon suivie d'une mise en réserve à Brest pour réparation. Jean François Marieest alors désigné sur le cuirassé "Masséna" en juin 1898 puis sur le croiseur "Protet" de la "Division navale du Pacifique" en mai 1899.

De retour en métropole fin mars 1901, au cours des permissions suivant son séjour en outre-mer, Jean François Marie épouse Marie-Angèle Pauline Madec le 1er septembre 1901 à Guimiliau. De cette union, naîtront Angéline Marie Françoise en 1902, Jean François en 1904, Marie Françoise en 1905, Marcel en 1908, Yvonne en 1910 et Paul Louis en 1914.

Sa carrière maritime se poursuit en octobre 1901 à bord de l’aviso transport "Saône" qui sert de caserne dépôt des apprentis gabiers à Brest, du cuirassé "Formidable " en novembre 1903, du cuirassé "Carnot" de l’"escadre de la Méditerranée" en mai 1904, du cuirassé "Iéna" en janvier 1906. A bord de ce navire il participe aux secours apportés à la population de Naples (Italie) suite à l'éruption du Vésuve. Il est promu au grade de quartier-maître en avril 1906.

Après une affectation entre janvier et juin 1907 à "Stationnaire annexe" (école des fusiliers) à Lorient, il embarque sur le croiseur torpilleur "Faucon" en octobre 1907 puis sur le cuirassé garde-côtes "Furieux", en avril 1910, qui sert d’annexe pour sous-marins.

Promu en avril 1912 au grade de second maître, il reçoit une nouvelle affectation et gagne le bâtiment école des canonniers "Tourville" à Toulon à la fin du même mois. Outre sa promotion, une autre bonne nouvelle l’attend en cette fin d’année puisqu’il est admis au cadre de maistrance et devient ainsi officier marinier de carrière.

Le samedi 1er août 1914, à 4 heures de l'après-midi, tous les clochers de France font entendre un sinistre tocsin : c'est la mobilisation générale. Le 26 du même mois, il rallie à Cherbourg le "2e Régiment de marins" en cours de formation.

Le second maître fusilier Jean François Marie Cousquer est tué au combat le 3 novembre 1914 à Caëskerque (Belgique), lors de la bataille de Dixmude.

Il était second maître.
Son unité : Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
  • Médaille Militaire
Il est décédé le 03 novembre 1914.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Guimilliau (29)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.

dixmude-situation-10-oct-1914-11

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude

En 1914, à la déclaration de guerre, le d&eac...

Fusiliers marins 1914-1918 - Bataille de Dixmude.
9635
Cousquer
Guimiliau
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : Médaille Militaire
acte de naissance 1876/9
D 11x15