Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Yves Marie Joseph Richard

est né le 19 mars 1915 à Plouëc-du-Trieux (Côtes d'Armor (22))

Richard Yves Marie Joseph  est le fils d'Yves, Charron et de Marie-Louse Huonic sans profession. Il vit avec ses frères et soeurs route de la gare à Plouëc-du-Trieux (22).

Yves intègre l'école hydrographique de Paimpol (22), "Ecole nationale de la marine marchande", où plusieurs spécialités lui sont proposées.

A l'issue de ses études, il s'engage volontairement pour 3 ans dans la marine nationale. Dans le courant de l'année 1934 il est promu quartier-maître électricien.

Il est de retour à la vie civile le 26 juin 1937, à la fin de sa période d'engagement et exerce pendant un temps le métier d'électricien avant d'intégrer la marine marchande.

Le 26 juin 1939 il embarque, à Dunkerque, sur le cargo "Gonneville", il y exerce la fonction de  radio du bord.

Le 4 août 1939 il embarque, au Havre, sur le navire "Fort de Douaumont" puis le 10 octobre 1939, à Alger, sur le cargo "Gravelines".

En juin 1940 le "Gravelines" rallie  l'Angleterre, dès son arrivée  il est saisi par les autorités britanniques.

Dès le début de la seconde guerre mondiale, les bateaux français présents en Grande Bretagne sont saisis par les autorités britanniques avec leur chargement pour éviter qu'ils tombent entre les mains des allemands. C'est le cas du cargo "Gravelines". Yves est embarqué à cette époque sur ce cargo.

Le général de Gaulle approuve cette décision et multiplie les efforts pour que les unités saisies  soient réarmées le plus souvent possible par des équipages ralliant la "France Libre". C'est la naissance de la "Marine marchande des F.N.F.L".

Yves Richard fait partie de la poignée de marins français qui répondent à l'appel du général de Gaulle et s'engagent dans les "Forces Navales Françaises Libres" dès le début.

Pendant une courte période il est affecté sur le torpilleur "Ouragan" qui sert de bâtiment-base des "F.NF.L" à Porsmouth.

Par la suite Yves réembarque sur le cargo "Gravelines". Il y assure les fonctions d'officier radio.

En mai 1941, Yves est à bord du cargo qui  revient du Canada et se dirige vers la Grande Bretagne avec un chargement de bois.

Les navires marchands "F.N.F.L" et leurs valeureux équipages ont apportés une importante contribution à la victoire finale en assurant l'approvisionnement régulier de la Grande Bretagne en vivre, matériel, armes…dans des conditions extrêmement périlleuses. Les meutes de sous-marins allemands (les "loups d l'Atlantique") sont à l'affut des convois et s'attaquent en priorité aux navires ralentis et isolés des convois.

C'est le sort du cargo "Gravelines" Le 31 mai 1941. Isolé du convoi en raison de sa trop faible vitesse, il est torpillé par le sous-marin allemand "U 147", à l'Ouest de Glasgow.

Le navire se casse en deux, 12 hommes de l'équipage dont Yves et le commandant disparaissent sur la partie arrière, la partie avant flotte et sera remorquée.

Yves a été un exemple de volonté et de  courage tout le long de son parcours maritime. Malgré les conditions de péril extrême des traversées de l'atlantique nord,  il fait partie de ces marins qui se sont engagés pour contribuer sans faille  à la victoire finale.

A 26 ans il laisse toute une famille éplorée par cette disparition tragique.

Yves Richard est cité à l'ordre de la division avec attribution de la croix de guerre avec étoile de vermeil à titre posthume.

Il était Officier Radio.
Son unité : Gravelines
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile(s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 31 mai 1941.
Son décès est inscrit à la commune de Plouëc-du-Trieux
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Gravelines

101
Cargo français, appatenant à l'Etat, provenant de la Cie France-Navigation, rallié aux FNFL. Effectuait le transport de minerai de fer du Canada, (revenait avec un chargement de bois selon d'autres sources). Il a été torpillé dans le convoi HX127, par le U 147 (KL Wetjen) à 200 milles dans l'ouest de Glasgow. 13 disparus, 25 rescapés. La partie avant du bateau qui flottait toujours a été remorquée jusqu'à l'estuaire de la Clyde. Le U 147 sera c...
Gravelines
9663
Richard
Plouëc-du-Trieux
Côtes d'Armor (22)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Croix de Guerre 39-45 avec étoile(s)
Acte de décès 1941/22
C 12x17