Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Albert Marie Le Guern

est né le 20 août 1904 à Lambezellec (Finistère (29))

Albert Marie est le fils de Charles, employé d’épicerie en gros, et de Marie Louise Le Gall. Il passe sa prime enfance entre les quartiers du Pilier Rouge à Lambézellec, du Guelmeur, puis de St Marc à Brest (29).

Il grandit en compagnie de  ses frères Jean, François, et Eugène, et fréquente l’école publique de St Marc jusqu’au certificat d’étude puis entre dans un établissement  de formation professionnelle de Brest.

Lors du premier conflit mondial, la famille est durement éprouvée par le décès de Jean, soldat infirmier militaire, tué à l'ennemi le 19 juin 1916, Mort pour la France.

A 19ans Albert s'engage volontairement pour 3 ans dans la Marine nationale le 23 aout 1923 en tant que matelot de 2e classe. Après sa formation maritime et militaire initiale au "2e Dépôt" de Brest du 27 octobre au 28 décembre 1923, il embarque sur l’Aviso de 1re classe "Bethune".

Le 2 octobre 1924, Albert est promu quartier-maître. Le 4 avril 1925 il intègre l’"Ecole des Mécaniciens et Chauffeurs" à Toulon.

Le 13 mars 1926 il rejoint la"Flottille du 1er arrondissement " et le 1er avril il est promu second maître. Le 1er juin 1926 il embarque sur le torpilleur "Orage".

Le 23 août 1926 il est admis à l’"Ecole des cadres de maistrance".

Le 2 septembre 1927, Albert épouse Aimée  Renée Malherbe à Caen. De cette union naîtront 2 garçons, Guy et Michel.

Le  6 septembre 1929 Albert, à sa demande, est "renvoyé dans ses foyers".  Il  quitte la marine avec un certificat de bonne conduite mention "exemplaire".

Albert rejoint alors le foyer familial à Caen et trouve un emploi  dans le secteur civil.

Le 1er octobre 1939, suite à la déclaration de guerre, Albert est rappelé sous les drapeaux.

Après un court séjour au "1er Dépôt", il est affecté à "La batterie 95 de Gravelines" dernier endroit où il exerce avant d’être évacué sur  port de Dunkerque.

Le 30 mai 1940 vers 10h30 du matin, Albert, en compagnie de nombreux autres marins quitte la caserne "Amiral Ronarc'h" de Dunkerque pour embarquer sur le torpilleur "Bourrasque" comme passager, afin d'être évacué devant l'avancée des troupes allemandes.

Le 30 mai 1940, lors du naufrage du "Bourrasque" devant Dunkerque, Albert déjà blessé, disparait en mer.  

Il laisse deux enfants de 8 ans et 2 ans avec une jeune épouse éplorée, et une mère effondrée par la perte d’un second fils.

Il était Second maître.
Son unité : Bourrasque
  • -
Il est décédé le 30 mai 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de NULL
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Bourrasque

34
Position de l'épave : 51 14 964N 02 33 026E, fonds de 25 mètres. Venant de cherbourg la Bourrasque arriva à Dunkerque le 30, chargea 800 hommes et fila à 28 noeuds, d'abord le long de la côte entre les champs de mines français et les bancs de sable. A 16h45, alors que le torpilleur était sous le feu des batteries allemandes de 150 arrivées à Nieuport, il heurta une mine et s'enfonça aussitôt par l'arrière... le commandant Fouqué fit masser les...
Bourrasque
9618
Le Guern
Lambezellec
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : -
D 11x15