Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emile Marie Salou

est né le 03 février 1914 à Kerlouan (Finistère (29))

C’est au cœur du pays pagan, à Kerlouan dans le nord Finistère, que naît Emile Marie le 3 février 1914. Il est le dernier fils de Goulven Salou, marin pêcheur, et de Marie Jeanne Caradec.

Il passe son enfance à Ménéham, village de pêcheurs et de goémoniers typique de la côte des légendes, en compagnie de ses sept frères et sœurs (François, Louis, Jean-Marie, Yvonne, Soize, Marianne et Jeanne).

Dès la fin de la scolarité obligatoire, il devient inscrit maritime et pratique la petite pêche près des roches de Men Né et de l’île de Kerlouan.

Le 3 février 1934, jour de ses vingt ans, Emile s’engage dans la Marine nationale et est incorporé au "2e dépôt" de Brest (matricule : 379 B 34).  Le 24 suivant, il rallie le cuirassé "Courbet" de la division des écoles à Toulon où il acquiert la formation de chauffeur. Il obtient le brevet élémentaire de la spécialité en avril 1934 puis désigné sur le torpilleur "l’Alcyon" à bord duquel il sert jusqu’en mai 1937 et est promu au grade de quartier-maître.

Il rejoint ensuite le croiseur léger "Lamotte-Picquet" et effectue une campagne en Chine et en Indochine, puis le croiseur léger "Primauguet" en juillet 1939 qui le ramène en métropole.

La Seconde Guerre mondiale vient de commencer et, après un court passage au "2e dépôt",  Émile est muté en février 1940 sur le paquebot devenu croiseur auxiliaire "El Djézaïr". Ce navire participe à la bataille de Norvège en avril 1940. Il va à Namsos pour mettre à terre les chasseurs alpins embarqués à Brest le 12 avril et revient les chercher le 2 mai sous les bombardements intensifs des avions de la Luftwaffe.

Le croiseur auxiliaire "El Djézaïr" rallie ensuite Brest et sera l’un des derniers à quitter le port du Ponant le 18 juin 1940 avec l’or de la banque de France puis se diriger vers Casablanca et enfin Dakar.

Après neuf mois à bord, il rallie le patrouilleur auxiliaire "Lavardin"de l’"Unité Marine Dakar".

Le quartier-maître chauffeur Emile Salou décède à bord de son unité le 24 juillet 1941 à Dakar (Sénégal).

Il était Quartier-maître.
Son unité : Lavardin
  • -
Il est décédé le 24 juillet 1941.
Son décès est inscrit à la commune de Kerlouan (29)
Document portant la mention MPLF : Fiche Mémoire des Hommes

Lavardin

LAVARDIN-OK

Chalutier à vapeur, construit en 1911 aux chantiers Smith's Dock Ltd à Middlesborough, Grande-Bretagne, avec pour caractéristiques principales : 251 tjb, 71 tjn, 30,84 x 5,68 x 2,97 m ; une machine à triple expansion, 400 cv, 10,25 nds
Son symbole de coque a été : AD 331 Lavardin.

Le premier-maître de manœuvre Rozo a été son commandant durant&n...

Lavardin
9600
Salou
Kerlouan
Finistère (29)
HF
NULL
Il a été décoré : -
Acte de décès 1941/37
E 10x13 paysage