Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Vincent Yves Marie Le Roux

est né le 21 mai 1917 à Bourg-Blanc (Finistère (29))

Jean est le fils de Jean Marie Le Roux, quartier-maître chauffeur, et de son épouse Marceline Claudine Marie Le Guen, couturière. La famille habite au lieu-dit Kervaziou en Bourg-Blanc (Ar Vourc'h-Wenn en langue bretonne), commune rurale qui jouxte celle de Brest dans le Finistère.

Aîné de la fratrie, son enfance et sa scolarisation se passent dans sa commune de naissance en compagnie de ses frères prénommés Yves et Albert. Deux filles, Marie Josèphe Emilienne et Marie Jeanne, naîtront au foyer mais décèderont en bas âge.

Après avoir exercé la profession de mécanicien, Jean contracte un engagement initial d’une durée de trois ans pour compter du 13 mai 1937 dans la Marine nationale et est incorporé au "2e Dépôt" à Brest.

Il rejoint ensuite le cuirassé "Condorcet" qui abrite l’école des torpilleurs aux Salins d’Hyères (83). Jusqu’à la fin de l’année 1937, il suit le cours du brevet élémentaire de la spécialité de torpilleur qu’il obtient pour compter du 1er janvier 1938.

A l'issue de sa formation, il est désigné pour le contre-torpilleur "Chacal" qu'il rallie le 15 mars 1938. Ce bâtiment appartenant à la deuxième division de contre-torpilleur est affecté à l'école navale.

Au début de la seconde guerre mondiale, Jean participe avec son bâtiment à la protection des convois au départ de Brest.

En mai 1940 le "Chacal" est engagé dans l’opération "Dynamo" (évacuation de la poche de Dunkerque) avec la "2e Flottille de torpilleurs et contre-torpilleurs".

Le 24 mai 1940 le "Chacal", touché par les bombes ennemies, dérive en flammes avant de couler sous le tir des batteries côtières allemandes au cap d'Alprech près de Boulogne.

Le matelot torpilleur Jean Le Roux décède par immersion. Il venait de fêter ses 23 ans.

Son corps est retrouvé par un bâtiment anglais et immergé dans la Manche le lendemain.

Il est cité à l’ordre du corps d’armée avec le motif suivant : "Tombé glorieusement pour la France à son poste de combat".

Son nom est gravé en lettres d’or sur le monument aux morts de Bourg-Blanc (29).

Son jeune frère, Albert, né en 1932, sera exempté de participer à la guerre d’Algérie en raison du décès de son frère aîné durant la seconde Guerre mondiale.

Il était Matelot.
Son unité : Chacal
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre du Corps d'Armée
Il est décédé le 24 mai 1940.
Document portant la mention MPLF : Acte de naissance

Chacal

42

Pour essayer d'empêcher la prise de Boulogne par les Allemands, l'Etat-Major engagea la 2e flottille de torpilleurs et contre-torpilleurs dont faisait partie le Chacal. Le 24 mai 1940, le Chacal est attaqué, à 08 h 30, par la Luftwaffe, et disposant de faibles moyens antiaériens, il est touché par quatre bombes d'avions (Heinkel/Stukas) au Cap d'Alprecht près de Boulogne. Gravement avarié, il stoppe puis dérive en flammes sous le tir des batte...

Chacal
184233
Le Roux
Bourg-Blanc
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre du Corps d'Armée,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
acte de naissance 1917/12
D 11x15