Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Francis Toqué

est né le 31 octobre 1913 à Tréguidel (Côtes d'Armor (22))

Francis est le fils de François Toqué, terre-neuvas jusqu’en 1906 puis marin d’état, et de Sidonie Carhuel, repasseuse, qui se sont mariés le 1er septembre 1912. La famille réside alors dans le village de Tréguidel dont est originaire sa maman, à sa naissance son père est maître canonnier affecté à Cherbourg sur le croiseur cuirassé "Gueydon". Ses parents ont eu deux garçons et une petite fille décédée en bas âge.

Après une scolarité sans doute suivie à l’école du village il choisit d’être marin comme son père et s’engage à seize ans à "l'Ecole des Mousses" à Brest le 18 avril 1929. Breveté radiotélégraphiste en 1930 il embarque à bord du croiseur cuirassé "Gueydon" puis du cuirassé "Condorcet" qui assure la formation des torpilleurs. En 1931 il change de spécialité, obtenant le brevet élémentaire d’électricien, et embarque avec le grade de quartier-maître sur le cuirassé "Courbet" qui abrite à Brest d’école des canonniers. En février 1934 il rejoint le "Centre des Sous-Marins" de Toulon où il obtient son certificat d’aptitude à la navigation sous-marine et sert à la "5e Escadrille des sous-marins" à bord du sous-marin "Sultane".

La deuxième guerre mondiale le retrouve à bord du croiseur "Algérie" qui, après avoir assuré le transport des réserves d’or de la Banque de France de Toulon à Halifax et participé au bombardement de Gênes, se trouve à Dakar. Il est nommé second maître en 1942. Francis Toqué est embarqué sur le cuirassé "Condorcet" lors du sabordage de la flotte en novembre 1942 et est mis en disponibilité à partir de mars 1943. En février 1945 il est affecté au "2e Dépôt" à Rennes puis à Landivisiau. On le retrouve avec le grade de maître électricien en septembre 1945 à bord du transport pétrolier "La Charente" qui, en juin 1946, doit rejoindre sa zone d’intervention en Indochine.

En juillet 1946 lors d’une escale à Abadan en Iran, Francis Toqué contracte une pneumonie, après 28 jours de mer il est débarqué et hospitalisé à "l’Infirmerie Francis Garnier" de Saigon puis transféré à l’hôpital "HEM 415" de Saïgon. Son état ne s’améliorant pas, il est rapatrié sanitaire par avion vers Paris .Rejoignant l’hôpital "Sainte Anne" il y décède le 13 novembre. Le diagnostic retenu est celui d’un abcès cérébral consécutif à une septicémie à pneumocoque contractée à bord de "La Charente".

Le maître électricien Francis Toqué laisse une veuve et trois enfants qui seront reconnus pupilles de la nation, tous les trois suivront l’exemple de leur père et grand-père, ils seront marins d’état.

Son décès est inscrit au registre des actes de décès de la commune de Tressignaux, Côtes d’Armor.

Il était Maître.
Son unité : La Charente
  • -
Il est décédé le 13 novembre 1946.
Son corps repose au cimetière de Tressignaux (22)
Son décès est inscrit à la commune de Tressignaux (22)
Document portant la mention MPLF : Bureau central maritime de l'état civil 1947/7922

La Charente

La Charente
184228
Toqué
Tréguidel
Côtes d'Armor (22)
Aucune
NULL
Il a été décoré : -
transcription décès 1946/8
D 11x15