Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Charles Anicet Eugène Poinsignon

est né le 04 octobre 1902 à Saigon (Vietnam)

Charles est le  fils de Georges Jules Poinsignon, employé de commerce représentant en quincaillerie, et de son épouse Marguerite Moreau.

La famille réside à Saigon, appelée autrefois la "perle de l’extrême Orient" et devenue en 1975 Hô-Chi-Minh-Ville.

Après avoir exercé la profession d’employé de bureau, Charles contracte un engagement initial d’une durée de trois ans pour compter du 20 février 1922 dans la Marine nationale (matricule 85584-5) et est incorporé au "2e Dépôt" à Brest où il y reçoit une formation militaire et maritime.

En octobre suivant, il rejoint le cuirassé "Condorcet" puis le cuirassé "Voltaire" en janvier 1923 et à nouveau le cuirassé "Condorcet" en mars. Le 1er juin 1923, il est classé dans la spécialité de timonier avec le grade de matelot de 2e classe.

En juillet 1923, Charles embarque sur le bâtiment hydrographique "Lapérouse" qui sert en Indochine et fait des relevés sur les côtes de l’Annam et du Tonkin. A bord, il est promu au grade de quartier-maître en avril 1924.

Enfin il rallie "l’Unité Marine Saigon" en décembre et y termine son contrat d’engagement.

Le 22 février 1925, Charles, ayant reçu un certificat de bonne conduite avec mention "très bonne", quitte la Marine et se retire à Saigon.

Quelques mois après la mobilisation française de 1939, Charles se présente en février 1940 au "1er Dépôt" à Cherbourg, Il est, par la suite, muté à "l’Unité marine Le Havre" et navigue à bord du remorqueur "Pouyer-Quertier", immatriculé AD357, qui est utilisé comme arraisonneur-dragueur.

Devant l’avancée des troupes allemandes, cette unité se met en sécurité dans un port anglais. Le 3 juillet 1940, dans le cadre de l’opération "Catapult", les militaires français sont internés dans des camps.

Désirant rejoindre au plus tôt la métropole, Charles embarque sur le paquebot reconverti en transport de troupes "Meknès" le 24 juillet 1940 à Southampton.

Victime d’une torpille lancée d’une vedette allemande, le "Meknès" sombre très rapidement dans les eaux froides de la Manche entraînant dans sa perte la disparition de 420 victimes.

Le corps du quartier-maître timonier Charles Poinsignon sera retrouvé le 13 septembre 1940 à Vattetot-sur-Mer (76).

Son nom est inscrit sur la stèle commémorative de Berneval / Saint-Martin-en-Campagne (76).

Il était Quartier-maître.
Son unité : Meknès
  • -
Il est décédé le 24 juillet 1940.
Document portant la mention MPLF : Etat signalétique et des services

Meknès

33

Le Meknès était un ancien paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique construit par les Chantiers de Normandie du Grand-Quevilly, de 132 mètres de long et jaugeant 6127 tonneaux, mis en service en 1914 sur la ligne le Havre-Haïti sous le nom de Poerto Rico. Renommé Meknès, il est placé sur la ligne Bordeaux-Casablanca en 1929, puis le Havre-La Baltique en 1936. Suite aux événements de la guerre mondiale, il est transformé en transport de...

Meknès
184220
Poinsignon
Saigon
Vietnam
Aucune
NULL
Il a été décoré : -
C 12x17