Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Louis Pierre Marie Joliff

est né le 13 novembre 1910 à Troguery ()

Fils de Louis Joliff et de Jeanne, Yvonne Richard, tous deux ouvriers agricoles, Louis, Pierre, Marie Joliff, naît le 13 novembre 1910 à Troguéry (22). Il passe sa jeunesse dans cette localité où il est scolarisé, puis devient ouvrier agricole.

Il s'engage dans la Marine nationale le 30 décembre 1930 et rallie le 2e dépôt des équipages de la flotte à Brest. Il est alors matelot de 2e classe sans spécialité. Après une formation de timonier il est matelot breveté élémentaire de cette spécialité le 1er juillet 1931. Il est promu matelot de 1re classe le 1er septembre 1932.

Il obtient ses galons de quartier-maître le 1er Janvier 1935 et est promu quartier-maître de 1re classe le 1er octobre 1939.

Sa première affectation est le mouilleur de mines "Pollux" qu'il rallie le 1er janvier 1931. Il embarque ensuite sur le torpilleur "Arabe" d'août à décembre 1931.

Il poursuit ses embarquements sur le contre-torpilleur "Verdun" d'avril 1932 à février 1934, puis à bord du croiseur léger "Émile Bertin", alors en période d'essais, de mai à octobre 1934. Tous ces bâtiments sont basés en Atlantique.

Il rallie, à Bizerte, la "Flottille des sous-marins de la 4e région" de janvier à octobre 1935.

Puis il revient en Atlantique pour rejoindre l'aviso "Ailette" de janvier à juin 1936.

Après quelques mois passés au "1er Dépôt", il sert à la "Direction du port de Cherbourg" de février 1937 à avril 1940.

Pendant cette affectation il épouse Jeanne Marie Hamon le 23 octobre 1937 à Hengoat (22). De cette union naît leur fille, Marie-Louise, le 25 août 1938.

Le 1eravril 1940 il embarque sur l'Arraisonneur-Dragueur "Denis Papin" qui mène des opérations en Mer du nord et Pas-de-Calais.

Le 1erjuin 1940, lors de son troisième voyage d'évacuation de Dunkerque vers l'Angleterre, ce navire est attaqué par 8 Stukas et coule au large de Dunkerque. Louis Joliff fait partie des disparus. Il a 30 ans et laisse une veuve et sa fille, Marie Louise, âgée de 2 ans.

Il est cité à l'ordre de la division en ces termes : "Glorieusement disparu le 1 juin 1940 lors de la perte du Denis Papin".

Son nom est inscrit :

  • Au monument aux morts de Troguéry (22)
  • Au monument aux morts de Pouldouran (22
Il était Quartier-maître de 1re classe.
Son unité : Denis Papin AD48
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s)
  • Citation à l'Ordre de la Division
Il est décédé le 01 janvier 1940.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Troguery (22)
Document portant la mention MPLF : Etat Signalétiques des Services

Denis Papin AD48

Denis-Papin

La France découvre au cours de la Grande Guerre le danger que présentent les sous-marins allemands. Les chalutiers sont réquisitionnés pour servir comme chasseurs de sous-marins, un grand nombre est mis en construction. La main d’œuvre et les matériels font rapidement défaut.

Le chalutier "Denis Papin" mis sur cale début 1916, aux chantiers des frères Baheux à Boulogne (62), est abandonné plusieurs mois dans c...

Denis Papin AD48
184200
Joliff
Troguery
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de la Division,Croix de Guerre 39-45 avec étoile (s),Médaille Militaire
C 12x17