Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Yves Marie Le Ru

est né le 19 octobre 1877 à Plouarzel (Finistère (29))

Fils d’Yves Le Ru et de Marie Quéré, cultivateurs, Yves naît le 20 octobre 1877 à Plouarzel, commune du pays d’Iroise dans le nord Finistère, qui possède en la pointe de Corsen, située sur son territoire, le point le plus occidental de la France continentale.

Il est l’aîné d’une fratrie de six enfants ; ses sœurs et frère se prénomment Eugénie, Anna, Annette, Maryvonne et Jean François.

Il passe son enfance dans la ferme familiale située au lieu-dit Kerleac’h Bian et suit sa scolarité à l’école laïque du bourg de Plouarzel.

Après avoir exercé la même profession que ses parents, Yves est incorporé dans la Marine nationale le 22 octobre 1897 au "2e Dépôt" à Brest.

Il rejoint, en janvier 1898, le "Stationnaire annexe" à Lorient où il acquiert la formation de fusilier auxiliaire.

A l’issue de ce cours, en décembre suivant, le jeune matelot de 2e classe breveté rallie le cuirassé "Amiral Duperré" à Toulon à bord duquel il est nommé à la distinction de 1re classe dans le grade de matelot puis, à Cherbourg, le cuirassé "Hoche" en janvier 1901 et le garde-côtes "Amiral Tréhouart" en août de la même année.              

Il est libéré de ses obligations militaires en janvier 1902 et retourne dans sa commune de naissance.

En 1914, à la déclaration de guerre, le département de la Marine possède des effectifs excédentaires qu’il met à la disposition de l’Armée de terre.

 Yves est rappelé à l’activité par décret du 1er août 1914 prescrivant la mobilisation des Armées de terre et de mer, et est dirigé vers le "Régiment d’infanterie de Brest" qu’il gagne le lendemain. Il est désigné pour le "13e Bataillon de chasseurs alpins" en novembre 1915.

Il est cité par l’ordre général n° 24 du "9e Groupe de chasseurs alpins" en date du 6 novembre 1917 pour le motif suivant :

"Au front depuis le début. Excellent chasseur à tous les points de vue, dévoué, courageux, bon patrouilleur, bon grenadier, toujours volontaire pour les missions dangereuses."

Cette citation lui accorde la croix de guerre 14/18 avec étoile de bronze.

Le 25 mai 1918, alors affecté au "2e Bataillon territorial de chasseurs alpins", Yves est blessé à Dommartin dans la Somme par un éclat d’obus, occasionnant des plaies graves à la cuisse droite, à la face et à la main gauche.

Le soldat de 2e classe Yves Le Ru décède le jour même à "l’ambulance 5/68", secteur 234, à l’asile départemental de Dury (80). Il avait 40 ans.

Son nom est inscrit sur les plaques commémoratives à l’intérieur de l’église de Plouarzel.

Il était Soldat de 2e classe.
Son unité : 2e Bataillon territorial de chasseurs alpins
  • Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s)
  • Médaille commémorative de la Grande Guerre
  • Citation à l'Ordre général n°24 du 9e groupe de chasseurs alpins
Il est décédé le 24 mai 1918.
Son corps repose au cimetière de Plouarzel (29)
Son décès est inscrit à la commune de Plouarzel (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

2e Bataillon territorial de chasseurs alpins

2e Bataillon territorial de chasseurs alpins
184185
Le Ru
Plouarzel
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre général n°24 du 9e groupe de chasseurs alpins,Croix de Guerre 14-18 avec étoile (s),Médaille commémorative de la Grande Guerre
Acte de décès 1918/59
B 15x21