Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Jean Quéméner

est né le 11 janvier 1932 à Quimper (Finistère (29))

Quimper, chef-lieu du département du Finistère, capitale traditionnelle du pays Glazik et du pays de Cornouaille, est la ville où naît le 11 janvier 1932 Jean Quéméner, fils d’Yves Marie, journalier, et de Marie Françoise Madec, ménagère.

Les deux parents décèdent trop rapidement et Jean se retrouve orphelin très jeune. Madame Angèle Madec, sa tante domiciliée à Frémestroff en Moselle, devient sa tutrice.

A l’issue de sa scolarité, en octobre 1947, Jean est incorporé à "l’École des apprentis mécaniciens de la flotte" (EAMF) puis rejoint "l’École des mousses" le 12 décembre.

Après cette formation scolaire, militaire et maritime, il suit le cours élémentaire de spécialité à "l’École de manœuvre" d’octobre 1948 à mars 1949.

En avril 1949, le jeune matelot de 2e classe manœuvrier rejoint les "Forces Amphibies Indochine Nord" où il est promu au grade de quartier-maître de 2e classe et obtient de nombreuses décorations et citations dont celle-ci : "Quartier-maître de manœuvre qui a fait preuve sur le L.C.M. 66 des plus belles qualités militaires au cours de plusieurs vifs engagements sur la rivière Noire et en particulier en décembre 1951 lors d’un violent combat contre les Viets-Minhs.

Manœuvrier hors pair, demeuré seul à bord de son bâtiment dans le blockauss criblé de projectiles où le second maître patron, l’officier d’artillerie du détachement de liaison et d'observation (DLO) et deux radios venaient d’être frappés à mort, l’Enseigne de Vaisseau commandant le groupe étant occupé aux armes, puis blessé, a su habilement manœuvrer pour porter secours aux naufragés d’un autre engin désemparé et finalement échouer au mieux son bâtiment.

Resté miraculeusement seul gradé valide, a été l’auxiliaire le plus précieux de ses chefs blessés et le soutien énergique de ses camarades. Magnifique exemple d’habileté, de sang-froid, d’audace personnelle et d’esprit de sacrifice."

A l’issue de son séjour en extrême Orient et après des vacances bien méritées, il est désigné à Toulon sur le LST (Landing Ships Tanks) "Laïta" en juillet 1952 où il devient chouf (argot maritime désignant un quartier-maître de 1re classe) puis sur le contre-torpilleur "Albatros", navire école d’application du tir à la mer, en novembre de la même année.

Il est à nouveau muté pour l’Indochine en 1953 et, après un transit maritime entamé le 7 juillet, il arrive à Saigon le 3 août, rejoint la "Base navale d’Haiphong" puis la "4e Division navale d’assaut" (Dinassaut), basée à Ninh Giang (poste fluvial sur le canal des bambous).

Tombé accidentellement dans la rivière Cua-Cam à Haiphong (nord Viet Nam) au lieu-dit "appontement hôpital", le quartier-maître de 1re classe manœuvrier Jean Quéméner décède le 6 septembre 1954. Il avait 22 ans. 

Il était Quartier-maître.
Son unité : Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre TOE avec étoile
  • Croix de Guerre TOE avec palme
  • Médaille Coloniale - Extrême-orient
  • Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer
Il est décédé le 06 septembre 1954.
Son décès est inscrit à la commune de Frémestroff (57)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954

Ok-Flottille-Amphibie-Indochine-Nord

1 - Historique

La "Brigade Marine d'Extrême-Orient" (BMEO) est constituée en décembre 1944 à Arcachon sous le commandement du capitaine de vaisseau Killian. Elle est envoyée en Indochine, avec des compagnies de fusiliers marins, plusieurs flottilles fluviales et des commandos parachutistes de l'aéronautique navale. La France est de retour dans cette régi...

Flottilles amphibies d'Indochine - 1945-1954
184181
Quéméner
Quimper
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : Citation à l'Ordre de l'Armée de Mer,Croix de Guerre TOE avec étoile,Croix de Guerre TOE avec palme,Médaille Coloniale - Extrême-orient,Médaille Militaire
Acte de décès 1954/7
C 12x17