Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Charles René Pronost

est né le 19 juin 1907 à Lannilis (Finistère (29))

Charles René, fils de Charles Pronost cultivateur 38 ans (24/09/1868-21/12/1952) et de Marie Françoise Breton cultivatrice 34 ans (30/08/1872-03/03/1948), naît le 19 juin 1907 à Kerhouroc en Lannilis (29) dans la ferme familiale. Une fratrie de sept enfants égaie cette ferme, elle se compose d'Yves (16/03/1894), Louis (16/09/1899), Gabriel (06/10/1901), François (27/09/1903), Charles donc, Joséphine (05/08/1909), Marie Anne (31/07/1912).

Scolarisé dans cette commune, il passe toute son adolescence à la ferme avec ses frères et sœurs. Attiré par ce métier, il est prêt à prendre la succession de ses parents mais le 10 novembre 1927, il est appelé sous les drapeaux sous le matricule 3801-27-2, au "Dépôt des recrues de Brest" avec le grade de matelot de 2e classe sans spécialité.

Pendant ses classes, il reçoit la formation de tailleur et c'est brillamment qu'il est promu matelot de 2e classe breveté tailleur le 23 avril 1928.

Pendant deux mois, du 29 juillet au 17 septembre 1928, il embarque sur l'aviso "Ancre" affecté à l'école de pilotage de Saint-Servan. Mais c'est au "2e Dépôt des équipages de Brest" que par sa spécialité, il rend de très bons services. C'est pourquoi à son congédiement, le 15 mai 1929, il reçoit un certificat de bonne conduite au corps avec la mention "très bonne".

Il se retire à cette date à Kerhouroc où il reprend son métier de cultivateur. Un peu plus tard, le 19 novembre 1938 à Lannilis il épouse Marie Françoise Roudaut et c'est tout naturellement qu'ils s'installent à la ferme.

Malheureusement la guerre éclate, Charles est rappelé le 28 août 1939 et embarque sur le contre-torpilleur "Jaguar".

Mais sort funeste, le 23 mai 1940 par une nuit lunaire son bâtiment est mitraillé par un bombardier puis torpillé par une vedette allemande avant de s'échouer sur la plage de Malo-les-bains près de Dunkerque. Rescapé de cette tragédie, il concourt à la défense de Dunkerque avec l'équipage du "Jaguar". Mais l'ennemi ayant atteint Cappelle-la-Grande (Nord), Charles est embarqué avec une partie de l'équipage du "Jaguar", à bord du cargo à vapeur de la Compagnie Normande de Navigation réquisitionné comme dragueur-auxiliaire "l'Émile Deschamps". Ce bâtiment, participant à l'opération "Dynamo", évacue des troupes depuis Dunkerque vers l'Angleterre mais le 4 juin 1940 au petit matin il saute sur une mine magnétique à 6 miles de North Foreland à l'embouchure de la Tamise. Grièvement blessé dans l'explosion, Charles est évacué sur le "Royal Sea Bathing Hospital" de Margate (Grande Bretagne) et y succombera le 16 juin 1940.

Il totalise deux ans et trois mois de services effectifs dont un an embarqué.

Son acte de décès a été dressé à Vichy le 25 mars 1943 et transcrit à Lannilis le 17 mai 1943.

Son nom figure sur le monument commémoratif de 1939-1945 à Brookwood (banlieue de Londres) et sur le monument aux morts de Lannilis (29).

Il était Matelot.
Son unité : Jaguar
  • -
Il est décédé le 16 juin 1940.
Son corps repose au cimetière de Lannilis (29)
Son décès est inscrit à la commune de Lannilis (29)
Document portant la mention MPLF : Acte de décès

Jaguar

150

Le Jaguar était un contre-torpilleur de 2400 tonnes construit par l’Arsenal maritime de Lorient et mis en service en novembre 1926. En 1940, il fait partie de la Deuxième Division de contre-torpilleurs, en compagnie des contre-torpilleurs de même classe Chacal et Léopard.

En mai 1940, les Allemands ont envahi les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg. Depuis le 20 mai, ils sont à Abbeville. Le 22 mai, ces trois...

Jaguar
184071
Pronost
Lannilis
Finistère (29)
HE
NULL
Il a été décoré : -
acte de décès 1943/ 37
D 11x15