Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

François Henry Auguste Lemonnier

est né le 12 juillet 1872 à Le Vicel (Manche (50))

François Henry Auguste Lemonnier naît le 12 juillet 1872 au Vicel (Manche)

Son père, Henry Lemonnier, cultivateur et son épouse Bonne Françoise Plotin ont eu six enfants dont François est le dernier. Il fréquente l'école communale de son village avant d'apprendre le métier de forgeron.

Il s'engage volontairement le 9 février 1891 au bureau de recrutement de Cherbourg où va se passer la plus grande partie de sa carrière. Il embarque rapidement sur le garde-côtes "Furieux" jusqu'au 15 juillet 1893. Promu matelot de 1re classe, il suit une formation à "l'École des mécaniciens de Brest" d'où il sort le 3 février 1894 breveté. Il est affecté successivement et brièvement sur la frégate cuirassée "Océan", le transport-hôpital "Vinh Long", les canonnières "Cocyte", "Flamme" à Cherbourg. Alors qu'il est promu quartier-maître en 1895, il embarque sur le vaisseau à deux ponts "Algésiras" basé à Toulon, bâtiment qui sert de navire-école aux torpilleurs mécaniciens, du 26 juin au 1er décembre 1896. Durant les trois années suivantes, il est affecté à la "Défense mobile de Cherbourg" qui regroupe un certain nombre de bâtiments tels que les garde-côtes " Furieux", "Tonnant", "Henri IV". C'est à cette époque qu'il est promu second maître en février 1899. La même année, il épouse Lucile Roupsard au mois de novembre 1899 qui lui donne un fils, Lucien, en 1900, cet enfant décède à l'âge de 6 mois, une petite Lucienne naît le 10 septembre 1901.

Le 4 février 1905 il embarque de nouveau à bord de "l'Algésiras" d'où il sort breveté torpilleur le 25 juin 1905. Son affectation à Toulon va durer du 25 juin 1905 au 15 janvier 1907 sur les 4e, 5e, 1re flottilles de Méditerranée. A cette date il rejoint la "1re Flottille de sous-marins de Cherbourg" jusqu'au 5 mars 1909. Après un court séjour sur l'aviso à roues "Alouette", station des sous-marins, et au "1er Dépôt", il retrouve "l'École des mécaniciens torpilleurs" sur le croiseur de 1re classe "Cécille" cette fois, jusqu'en juillet 1910. Il rejoint son pays natal et va être affecté sur les torpilleurs de Cherbourg: "Javeline" "Epieu" "Fanion" "Yatagan" "Marigot" à partir du 30 juillet 1910. En 1916 il est affecté sur un "T300 ". Alors que le bâtiment patrouille au large du Havre, le 1er novembre 1916, vers 5 heures du soir, il touche une mine, vraisemblablement posée par le sous-marin allemand UC26 et sombre en moins de trois minutes. Sept marins disparaissent en même temps que François Lemonnier.

Son nom figure au monument aux morts de sa commune de naissance, Le Vicel.

Il était Maître.
Son unité : Torpilleur 300
  • -
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Cherbourg (50)
Document portant la mention MPLF : jugement Décès

Torpilleur 300

torpilleur315cs7

La construction du "Torpilleur 300", torpilleur numéroté type 295, débute en 1903 au Chantier Dyle & Bacalan de Bordeaux et sera achevée en 1908 par sa mise en service au mois de février.1908.

Affecté à la 3ème flottille des torpilleurs de l’Océan basée à Rochefort le bâtiment sera basé à Cherbourg jusqu'à sa fin tragique le 1 novembre 1916.

Torpilleur 300
184066
Lemonnier
Le Vicel
Manche (50)
HE
NULL
Il a été décoré : -
jugement Décès 1917/240
B 15x21