Frdric Le Mouillour Mmorial national des marins morts pour la France
 
 
 
 

Le nom du marin commence par :

Emile Joseph Le Guyader

est né le 28 février 1912 à Port-Louis (Morbihan (56))

Emile, Joseph Le Guyader naît le 28 février 1912 à Port-Louis (Morbihan)

Son père Joseph Le Guyader est mécanicien dans la Marine marchande et sa mère Marie Guyader exerce la profession de tailleuse Il fréquente l'école de ce petit port à l'embouchure du Blavet avant de travailler aux conserveries puis d'embarquer comme mousse sur des bateaux de pêche.

Marqué par la présence de la mer et soucieux de suivre la voie de son père, il s'engage pour trois ans à Lorient le 27 octobre 1931, à l'âge de 19 ans et se trouve au "3e Dépôt des équipages de la flotte" à Lorient jusqu'en novembre 1931.

Il intègre "l'École des Marins Radios" à Porquerolles dont il suit les cours jusqu'en juillet 1932, il en sort matelot radio de 2e classe. Après un court séjour au "5e Dépôt des équipages de la flotte " à Toulon, il est versé au "Service des transmissions Toulon" comme matelot radio de 1re classe alors que le 27 octobre il vient de renouveler son engagement pour 3 ans. Le 1er octobre 1934 il est promu quartier-maître

Le 16 avril 1935, il épouse Jeanne Collin dont il aura un seul enfant, Émile, né le 5 juin 1937. Il embarque à bord du contre-torpilleur "Jaguar" jusqu'au 1er mai 1936 puis sur le torpilleur " Le Siroco" jusqu'au 31 décembre 1938. Quartier-maître de 1re classe le 1er mars 1938, il intègre" l'École de TSF" à bord du cuirassé "Océan " jusqu'au 1er avril 1939;

Il retourne brièvement au pays natal avant d'intégrer "l'Unité Marine de Saigon" qu'il rejoint sur le croiseur auxiliaire "Maréchal Joffre" en tant que passager. Il arrive à Saigon le 14 juillet 1939. Du 11 octobre 1939 au 10 juin 1941 il embarque sur le remorqueur "Valeureux" à bord duquel il est promu second maître radio. Il est affecté à la "Station radio Avalanche" jusqu'au 1er septembre 1941. Il embarque de nouveau sur le "Valeureux" le 17 septembre 1941. Ce bâtiment escorte la canonnière de rivière "Francis Garnier" stationnaire à Shanghai pour protéger la concession française.

Il trouve une mort accidentelle en chutant dans la rivière le 17 septembre 1941.

Il était Second maître.
Son unité : Marine Saïgon
  • -
Il est décédé le 17 septembre 1941.
Porté disparu
Son décès est inscrit à la commune de Port-Louis (50)
Document portant la mention MPLF : Acte de naissance

Marine Saïgon

Marine Saïgon - Ecusson
Marine Saïgon
184064
Le Guyader
Port-Louis
Morbihan (56)
HE
NULL
Il a été décoré : -
acte de naissance 1912/18
C 12x17