Le nom du marin commence par :

Robert Bellamy

est né le 02 janvier 1922 à Carhaix-Plouguer (Finistère (29))

Robert Bellamy est le fils de Jean-Louis et d’Anna Marzin.

Robert s’engage dans la marine nationale pour la durée de la guerre le 1er juillet 1940 Matricule : 2230B40. Il est affecté le 1er septembre 1940 au "1er bataillon de fusiliers-marins". A l’issue de cette affectation, Robert est breveté fusilier-marin.

Le 1er juillet 1943 il rejoint la marine du Levant et est promu quartier-maître. Pendant cette affectation il participe aux combats de Bir Hakeim et à la bataille d’El Alamein.

Robert sert ensuite, du 1er septembre 1942 au 1er juillet 1943, au "2e Bataillon des fusiliers-marins".

En juin 1943, lors de son affectation à la "Caserne Surcouf" à Londres, il demande à suivre le stage commando.

"Les commandos suivaient leur entraînement dans le fameux camp d'Achnacarry, perdu dans les montagnes d 'Ecosse. Ce lieu devait sa célébrité à la manière inhumaine dont y étaient traités les candidats. A la porte du camp étaient alignées les tombes fictives de tous les hommes morts pendant l'entraînement. Une pancarte indiquait le nom de l'homme et l'erreur qu'il avait commise car elle relevait, bien entendu, toujours d'une faute personnelle. Cinquante pour cent à peine des volontaires revenaient d 'Ecosse avec le droit au port du béret vert. Les autres étaient impitoyablement éliminés, soit qu'ils fussent blessés lors des manœuvres à tir réel ou même tués, comme nous venons de le voir "

Extrait du livre "Nous étions 177" de Gwenn-Aël Bolloré.

Robert, ayant passé les épreuves avec succès, obtient le fameux béret vert, badge 194.

Il est affecté aux Commandos le 20 juin 1943.

Durant l'hiver 1943, en vue de préparer le futur débarquement de juin 1944, une série de raids regroupés sous la dénomination "Opération Hardtack" est lancée sur les côtes de France et les iles anglo-normandes.

Les commandos sont sollicités pour participer à ces raids dont le but est d'effectuer des repérages et des prélèvements des systèmes de défense allemands.

 Le Lundi 27 décembre 1943, Robert prend part à l'opération "Hardtack 7" menée par un commando d'une dizaine d'hommes sur l'ile anglo-normande de Sercq située à proximité de l'ile de Guernesey.

L'un des commandos engagé dans le raid témoigne :

" ….Nous avons enfin dépassé le sommet des falaises, nous avançons en formation de patrouille dans la direction du premier blockhaus boche qui doit se trouver à 300 mètres en avant. En tête le lieutenant et ses 5 hommes dont Dignac.

Attention, terrains sablonneux… à quatre pattes, on tâte le sol…Y a peut-être des mines !

Deux explosions coup sur coup… on est sur un champ de mines… ça saute ! 

Dignac et son ami Bellamy sont touchés.

Le pauvre Tarzan est bien mal en point, la cuisse presque sectionnée, le bas-ventre est ouvert. Il râle déjà. Pendant que je lui fais une piqûre de morphine, il y a encore une deuxième explosion, … les autres sont touchés…"

Tarzan est le surnom donné à André Dignac.

Au cours de l'opération Robert Bellamy et André Dignac sont tués par l'explosion d'une mine, ils sont laissés sur place par leurs compagnons d'armes.

Robert Bellamy est mort pour la France à l'âge de 26 ans.

Les habitants de l'ile, après avoir relevé leur noms et matricules, les inhumeront dans le cimetière de Saint-Peter sur l'ile de Guernesey (Royaume Uni).

Il était Quartier-maître.
Son unité : Commando Kieffer - 1942-1946
  • -
Il est décédé le 27 décembre 1943.
Son corps repose au cimetière de Saint-Peter( Iles anglo normande Royaume unis)
Document portant la mention MPLF : Etat signalétique et des services

Commando Kieffer - 1942-1946

Ecusson-commando-Kieffer-40

La décision  d’intégrer un commando français  dans les troupes britanniques  est prise en mars1941 par le général britannique Haydon sur proposition de l'amiral Muselier, commandant des "Forces Navales Françaises Libres".

Commando Kieffer - 1942-1946
184040
Bellamy
Carhaix-Plouguer
Finistère (29)
Aucune
NULL
Il a été décoré : -
C 12x17