Le nom du marin commence par :

Charles Hourcau

est né le 01 mai 1919 à Paris 13e (Paris (75))

C’est dans le 13e arrondissement de Paris que naît Charles Hourcau le 1er mai 1919. Il est le fils de Charles Louis, menuisier, et de Juliette Clémentine Favrel, blanchisseuse.

En compagnie de ses sœurs et frère (Pauline, Paulette et Robert), il passe son enfance dans le quartier Cimiez à Nice, quartier résidentiel situé au nord-est du centre-ville, et fréquente l’école "Don Bosco".

Sur les conseils de son oncle Robert Bailet, marin, Charles s’engage dans la Marine nationale en souscrivant un engagement initial d’une durée de cinq ans le 3 décembre 1937 (matricule : 4912 T 37) et est incorporé au "5e Dépôt" à Toulon où il reçoit une formation de base, militaire et maritime, au métier de marin.

Il acquiert la formation de la spécialité d’électricien à bord du navire école "Océan" (ex cuirassé "Jean Bart") du 22 février au 15 septembre 1938.

A l’issue de ce cours, le jeune matelot de 2e classe breveté électricien Charles Hourcau rallie le croiseur "Algérie" puis le croiseur "Suffren" en juin 1939 à bord duquel il est promu au grade de quartier-maître de 2e classe le 1er avril 1940. Cette unité participe à l'opération "Vado", nom donné à une opération navale de la Marine nationale française visant à bombarder les ports de Gênes et de Savone, en représailles contre l'Italie qui a déclaré la guerre à la France le 10 juin 1940.

Lors de l'Armistice de 1940, le "Suffren" se trouvait à Alexandrie, en Égypte, en compagnie d'autres navires de guerre français. Contrairement à la situation à Mers el-Kébir, les amiraux britanniques et français, Cunningham et Godfroy, parvinrent à s'entendre. Le "Suffren" fut placé sous contrôle britannique le 3 juillet 1940, son mazout et ses munitions débarqués.

Charles rejoint les "Forces navales françaises libres" (F.N.F.L.), le 22 août 1940 puis embarque sur le sous-marin "Narval".

Le 2 décembre, le sous-marin part en mission. Le "Narval" saute sur une mine le 15 décembre dans la région de Kerbennah, disparaît corps et biens, entraînant dans sa perte la totalité de son équipage.

Charles est promu, à titre posthume, au grade de second maître pour compter du 15 décembre 1940.

La croix de guerre 1939/1945 lui est décernée pour le motif suivant : "Embarqué sur le sous-marin Narval, a glorieusement disparu le 15 décembre 1940 avec son bâtiment coulé au cours d’une patrouille en Méditerranée au large des côtes d’Afrique."

Son nom est inscrit sur le monument commémoratif du sous-marin "Narval" à Brest, sur le monument commémoratif à Nice et sur le monument commémoratif des sous-mariniers à Toulon.

Il était Second maître.
Son unité : Narval
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 39-45 avec palme(s)
Il est décédé le 15 décembre 1940.
Porté disparu
Document portant la mention MPLF : Acte de naissance

Narval

Narvalv2

Le sous-marin de première classe de 1400 tonnes "Narval", construit par l’arsenal de Cherbourg, avait  été mis en service en 1926.

Ses principales caractéristique...

Narval
183831
Hourcau
Paris 13e
Paris (75)
HE
NULL
Il a été décoré : Croix de Guerre 39-45 avec palme(s),Médaille Militaire
Acte de naissance 1919/1402
C 12x17